Le Hamster : le plus populaire et aussi le moins connu

hamster nourritureLe hamster est un rongeur de la famille des Muridés. Sa particularité est de pouvoir faire d’énormes réserves de nourriture dans ses bajoues, système utile, à l’état naturel, pour le transport sur de longues distances. On distingue deux grands groupes de hamsters : les hamsters dorés(ou grands hamster), et les hamsters nains parmi lesquels on trouve le hamster chinois (originaire de Chine du Nord et de Mandchourie), le hamster roborovskii originaire de Chine du Nord et de Mongolie) et le hamster russe (originaire des steppes désertiques de Sibérie et de Mandchourie).

Dans tous les cas, ce petit animal est un petit sauvageon qu’il faudra savoir apprivoiser avec douceur, tact et patience : vouloir forcer le contact ferait souffrir le bout des doigts des touches à tout.

Son habitat :

Les conditions d’élevage ne sont pas aussi simples que ce que l’on croit. Sa petite taille n’autorise pas nécessairement de le loger dans une mini cage. Prévoyez une cage 60 à 70 cm de long pour 30 cm de large et 30 cm de hauteur: c’est une taille raisonnable pour assurer le bonheur de votre petit animal. Des accessoires pour grimper et jouer seront les bienvenus, mais sans excès : une petite maison en bois le rassurera pour s’y cacher et dormir. Quelques jeux en métal (la fameuse roue !) seront utiles pour l’exercice quotidien. Enfin, des bouts de carton et de coton spécial (vendu en animalerie) lui serviront à se confectionner un nid.

Un ou plusieurs étages pourront être accessibles par des branches de bois d’arbre fruitier, de saule ou de noisetier, lesquels sont aussi très utiles pour se faire les dents. Les barreaux seront impérativement en métal, disposés de préférence horizontalement pour quelques parties de grimpettes supplémentaires, et avec un écartement réduit pour éviter les fugues dont le hamster s’est fait une spécialité.

Comme beaucoup de rongeurs, le hamster est un animal crépusculaire. Il sera judicieux de placer sa cage dans un endroit calme dans la journée et plus animé dans la soirée : ainsi, vous respecterez ses interminables siestes et contenterez ses périodes d’activités intenses. La température idéale se situe plutôt autour de 20 à 22 °C, en évitant l’exposition directe aux rayons du soleil. Attention en particulier à l’effet de serre et abstenez-vous de placer la cage trop près d’une grande fenêtre ou d’une baie vitrée ensoleillée. Comme pour les autres rongeurs, vous serez particulièrement vigilants à éviter tout courant d’air.

Sa cage sera tapissée d’une litière composée de copeaux de bois au naturel. Elle sera changée, nettoyée et désinfectée une à deux fois par semaine au minimum.

Evitez également de le laisser gambader sans surveillance dans la maison, et évitez les pièces aux nombreux recoins et cachettes: il risque de ronger tout ce qui lui passera sous la dent, y compris les fils électriques et vos meubles, et s’il passe derrière l’armoire ou le réfrigérateur, vous aurez beaucoup de mal à le récupérer sans vous faire croquer.

Son alimentation :

Le hamster est un omnivore, et même si l’alimentation de base est assurément composée de fibres, son alimentation est tout de même assez spécifique. Des granulés spéciaux pour hamsters sont vendus dans le commerce (consultez la boutique de mesanimaux.com) : ils sont tout particulièrement recommandés car riches en vitamine E indispensable pour le côté carnivore de métabolisme. A l’inverse, évitez les mélanges de graines conçus pour les autres rongeurs ou les lapins : leur tube digestif est différent.

Vous pourrez également lui donner quelques friandises (en quantité modérée) comme des légumes frais (feuille de chêne, endive, carottes, trèfle, pissenlit, concombre ) ou des fruits (pomme, poire, fruits rouges, abricots), du pain sec ou une biscotte, mais également de la viande hachée, des laitages, et accessoirement des vers de farine. Attention : lors de l’acquisition en animalerie, les aliments frais n’ont souvent encore jamais été distribués. Il faudra faire alors une transition alimentaire progressive en habituant tout doucement votre lapin à ses nouveautés, sous peine de gros soucis digestifs, parfois graves.

Vous pourrez également prévoir de lui laisser à disposition une pierre à lécher, pratique pour les apports en sels minéraux complémentaires.
Bien sûr, de l’eau claire et propre sera distribuée à volonté, de préférence à l’aide d’un biberon pour éviter les souillures. Evitez les gamelles en plastique pour les granulés : le hamster risquerait les ronger.

Sa biologie :

En fonction de la race, le hamster nain adulte pèse en général entre 35 et 40g pour les plus costauds, et sa longévité varie entre 1,5 et 3 ans. L’âge de la puberté varie aussi entre 3 et 4 semaines. La période de reproduction s’étale sur toute l’année. La gestation quant à elle est de 3 semaines en moyenne. On compte entre 2 et 10 petits par portée, et jusqu’à 8 portées par an selon la race.

La prévention médicale :

Aucun vaccin n’est actuellement commercialisé pour le chinchilla. La seule prévention consiste à bien respecter les conditions d’habitat et d’alimentation, ainsi que ses rythmes biologiques.

Le hamster est un dur à cuire solitaire. Il vaut mieux n’en adopter qu’un seul, car il ne supporte la cohabitation avec ses congénères que durant la période de reproduction. Il faut accepter, en l’adoptant, de passer plus de temps à l’observer, ce qui est passionnant, qu’à le tripoter et le câliner : ça, ce n’est pas sa tasse de thé ! Sa manipulation doit être douce et délicate. C’est pour cette raison que c’est un animal de compagnie qui ne sera conseillé aux enfants qu’à partir de l’âge de raison : 7 ans minimum.